Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 20:27
Pour un idéal plus robuste

"Guerre à la conception efféminée de la "noblesse" ! - On ne saurait se passer d'une dose de brutalité en plus, tout aussi peu que d'un certain voisinage avec le crime. Il ne faut pas y chercher non plus le "contentement de soi" ; il faut être aventureux, même vis-à-vis de soi-même, audacieux, destructeur. - Rien du bavardage onctueux des belles âmes. - Je veux faire place pour un idéal plus robuste."

Nietzsche, "La Volonté de Puissance" §444

Partager cet article

Repost0
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 20:28
L'éveil nietzschéen

"Frotte tes yeux, afin d’en chasser le sommeil, toute myopie et tout aveuglement. Ecoute-moi aussi avec tes yeux : ma voix est un remède, même pour ceux qui sont nés aveugles.
Et quand une fois tu seras éveillé, tu le resteras à jamais."

Nietzsche, "Ainsi parlait Zarathoustra" - Le convalescent §1

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 16:52

Nietzsche versus Superman"Le surhomme n’est pas un personnage de fiction. Pour paraphraser Nietzsche dans Ainsi parlait Zarathoustra, le surhomme est le sens de la terre. C’est pourquoi Nietzsche, par la voix de Zarathoustra, interpelle le lecteur qu’il appelle mon frère et lui demande de rester fidèle à la terre. Il met en garde contre les prêcheurs d’arrière monde, le monde des nuées où prospère les faux monnayeurs. Le surhomme est une réalité, un homme au-dessus du troupeau, ici et maintenant, pas une fiction, un personnage de comics book à la superman, fiction compensatrice du complexe de frustration du dernier homme qui se ment à lui-même et se rêve plus grand qu’il ne l’est. Non le surhomme, c’est d’abord, à l’image de Dionysos, le dieu grec du vin, une réalité organique, enracinée dans le vivant, tirant sa force de ses instincts, de son corps comme la vigne de ses racines. Le surhomme est un pur sang et son esprit vif-argent est la manifestation de cette grande santé tant il est vrai, comme le souligne Nietzsche, que le sang est esprit. Il est l’homme de l’Eternel retour, comme la vigne qui meurt l’hiver et renaît au printemps, celui qui dit oui à la vie."

 

Olivier Meyer, "Nietzsche Hyperboréen ou l'école du Surhomme", éditions du Lore, 2011 : link

Partager cet article

Repost0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 19:41

Breker Flora Futura"Dieu est mort : maintenant nous voulons - que le Surhomme vive."

 

Nietzsche in "Ainsi parlait Zarathoustra" - De l'homme supérieur §2

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 21:38
Bacchus"Tu sembles avoir de noirs desseins, on dirait que tu veux anéantir les hommes ?" - dis-je un jour au dieu Dionysos. "Peut-être, répondit le dieu, mais de façon qu'il en sorte quelque chose pour eux" - Quoi donc ? demandai-je avec curiosité... - Qui donc ? devrais-tu demander." Ainsi parla Dionysos, puis il se tut à sa manière personnelle, si séductrice. Vous auriez dû le voir ! - C'était le printemps, et en tout bois montait la jeune sève."
 
Nietzsche in OPC XII 180 (Citation tirée des Fragments posthumes dans l'édition des Oeuvres Philosophiques Complètes de Nietzsche.)

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 09:22
sloterdijk.jpg"Tout cela est déjà en partie présent chez Nietzsche, lorsqu'il osait se décrire comme une force majeure en imaginant les influences à long terme de ses idées. L'embarras causé par ces propos tient au fait qu'il faudrait attendre des siècles ou des millénaires avant de pouvoir juger de telles prétentions. Qui a le souffle suffisamment long pour être en mesure d'imaginer une époque dans laquelle Nietzsche serait aussi loin dans l'Histoire que Platon l'était pour Nietzsche ? Il suffit qu'il soit bien clair que les prochaines longues périodes seront pour l'humanité celles des décisions politiques concernant l'espèce. Ce qui se décidera, c'est si l'humanité ou ses principales parties seront capables d'introduire des procédures efficaces d'auto-apprivoisement."

Peter Sloterdijk in "Règles pour le parc humain"

Partager cet article

Repost0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 19:17

"La beauté sauvera le monde", Nietzsche aurait pu faire sienne cette formule de Dostoïevski dont il appréciait la profondeur psychologique. Nietzsche voit dans la beauté un signe de force, de vie ascendante. Elle est la puissance qui descend dans le visible (in "Ainsi parlait Zarathoustra" - Des hommes sublimes). Par ailleurs, Nietzsche nous exhortant à devenir nous-mêmes, c'est-à-dire de bons Européens et rappelant que nous sommes des Hyperboréens, c'est tout naturellement vers le Nord que se tournera notre idéal de beauté conformément à l'idéal classique du beau et du bon. A titre d'illustration on admirera ci-dessous le court-métrage de Meng Johnson sur la beauté de l'île Smögen en Suède et ses Hyperboréennes.

 

«– Regardons nous en face. Nous sommes des Hyperboréens, – nous savons bien assez combien nous vivons à l’écart. « Ni par terre, ni par mer tu ne trouveras le chemin qui mène aux Hyperboréens » : cela Pindare le savait déjà de nous. Par-delà le Nord, la glace, la mort – notre vie, notre bonheur… Nous avons découvert le bonheur, nous connaissons le chemin, nous avons trouvé l’issue du labyrinthe du fond de millénaires entiers. »

 

 

Nietzsche in L’Antéchrist §1

Partager cet article

Repost0
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 18:39

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 20:46

Highlander"Ce qu'il manque en France c'est la culture de la gagne", propos de l'écrivain Gaspard Koenig, président du think tank libéral Génération libre link, dans un article intitulé "Eloge de la gagne" paru dans Valeurs actuelles en date du 4 juillet. L'article met en avant le coach sportif Patrick Mouratoglou et son académie link dont la devise est : "On ne prend que le meilleur pour atteindre l'excellence". Les citations de Patrick Mouratoglou ont une résonance nietzschéenne dans sa dimension élitiste et anticonformiste : "Je ne parle qu'aux meilleurs", "Si on ne prend pas de risque, on ne fait rien de sa vie". Nietzsche n'aurait pas dit mieux, en revanche on regrettera que cette philosophie soit cantonnée au domaine sportif et ne soit pas étendue à la vie dans son ensemble, Le parti de la vie  de Nietzsche. Ce que Gaspard Koenig reconnaît implicitement quand il écrit que "la philosophie sans complexe de Mouratoglou gagnerait à être appliquée à d'autres domaines". Le caractère nietzschéen de la philosophie de Mouratoglou est mis par ailleurs en lumière par Gaspard Koenig dans le reproche de son manque de compassion. Mais, souligne Gaspard Koenig, "cela n'est-il pas, précisément, la marque des coeurs généreux ? On n'atteint pas l'excellence en pleurnichant. Nietzsche écrivant dans L'Antéchrist que "la compassion est la praxis du nihilisme", le symptôme d'une société immobile et frileuse." Et de conclure : "Remplaçons la compassion par la passion. Construisons une France Academy : mais qui en sera le coach ?". Question à laquelle la Nietzsche académie répond sans hésiter : Nietzsche bien sûr, le prophète du surhomme dont le couronnement est une victoire.

Partager cet article

Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 18:56

BrekerpredestinationLa beauté est la chose la plus aristocratique qui soit, on est beau ou on ne l'est pas. C'est un don de la nature qu'aucune idéologie ni aucune philosophie ne pourra jamais oblitérer, bien que d'aucunes s'y evertuent de toutes leurs forces au nom de l'utopie égalitaire. La beauté est un hymne à la vie dans sa grande santé, le surhumain par excellence. C'est pourquoi dans Ainsi parlait Zarathoustra Nietzsche stigmatise les hommes supérieurs qu'il juge pas assez beaux pour être dignes d'être ses enfants à venir : "Vous n'êtes pas assez beaux pour moi".  Le parti de la vie est à ce prix, devenez beau et si vous êtes laids, enveloppez vous du manteau du sublime.

Partager cet article

Repost0