Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 21:40
portrait.jpgRéponses au questionnaire de la Nietzsche académie d'Olivier Meyer, écrivain et poète, auteur du "Guide des citations Nietzsche" aux éditions Pardès (link) et de l'essai "Nietzsche Hyperboréen ou l'école du Surhomme" aux éditions du Lore (link).
 
Nietzsche académie - Quelle importance a Nietzsche pour vous ?
 
Olivier Meyer - Nietzsche, c’est de la dynamite intellectuelle, un éveilleur de la conscience européenne. Je lui dois ma seconde naissance, la plus importante, celle du feu de l’esprit à l’image de Zeus qui foudroya Sémélé et donna naissance à Dionysos.

N.A. - Etre nietzschéen qu'est-ce que cela veut dire ?
O.M. - Lire et comprendre Nietzsche. Vivre et écrire avec son sang. Marcher dans l’ombre du Surhomme jusqu’au Grand Midi et le devenir.

N.A. - Quel livre de Nietzsche recommanderiez-vous ?
O.M. - "La Généalogie de la morale" et "L’Antéchrist" comme explosifs. "Ainsi parlait Zarathoustra" comme livre de chevet à méditer à toute heure.

N.A. - Le nietzschéisme est-il de droite ou de gauche ?
O.M. - De droite dans la mesure où Nietzsche est un aristocrate de l’esprit.
 
N.A. - Quels auteurs sont à vos yeux nietzschéens ?
O.M. - Gabriele d'Annunzio, Céline, Ernst Jünger, Drieu la Rochelle, Saint-Loup, Jean Mabire, Louis Pauwels, Dominique Venner, Olivier Mathieu, Bruno Favrit.

N.A. - Pourriez-vous donner une définition du Surhomme ?
O.M. - Un avatar de Dionyos, un génie de la nature qui fait danser la vie.
N.A. -Votre citation favorite de Nietzsche ?
O.M. - « Der Mensch ist etwas das überwunden werden soll. Was habt ihr getan ihn zu überwinden ? » L’homme est quelque chose qui doit être surmonté. Qu’avez-vous fait pour le surmonter ? (In « Ainsi parlait Zarathoustra » – Le Prologue).
 
Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Entretiens
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 14:11

Thomas-Roussot.jpgRéponses au questionnaire de la Nietzsche académie de l’écrivain Thomas Roussot auteur du livre « Nietzsche, la déraison du vivant » aux éditions L’Harmattan (link).

Nietzsche Académie - Quelle importance a Nietzsche pour vous ?
Thomas Roussot - Il m’a aidé à ne pas me soumettre aux idées de mon temps, à cultiver le sens de l’inactualité. A suivre son chemin existentiel avec une exigence éthique réfractaire aux compromis réducteurs.

N.A. - Etre nietzschéen qu'est-ce que cela veut dire ?
T.R. - Refuser l’esprit de système, les valeurs qui vont de soi, le politiquement correct, défendre la souveraineté de son être, et ce en toutes circonstances.

N.A. - Quel livre de Nietzsche recommanderiez-vous ?
T.R. - Ainsi Parlait Zarathoustra, pour une approche poétique et métaphorique de ses idées centrales.

N.A. - Le nietzschéisme est-il de droite ou de gauche ?
T.R. - Sa philosophie étant mutante, elle est difficilement réductible à une conception politique déterminée.

N.A. - Quels auteurs sont à vos yeux nietzschéens ?
T.R. - Peter Sloterdijk, Edouard Limonov, Dominique Venner, Gabriel Matzneff, Jean-Paul Bourre.

N.A. - Pourriez-vous donner une définition du surhomme ?
T.R. - Celui qui face à la souffrance et l’absurdité de son existence, n’en déduit pas un verdict disqualifiant à l’égard du vivant.

N.A. - Votre citation favorite de Nietzsche ?
T.R. - Il faut encore porter du chaos en soi pour enfanter une étoile.

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Entretiens
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 17:40

Luc-Ferry.jpgRéponses du philosophe Luc Ferry au questionnaire de la Nietzsche académie.

 

Nietzsche académie - Quelle importance a Nietzsche pour vous ?

Luc  Ferry - C’est le plus grand philosophe contemporain. C’est celui qui ouvre véritablement la période contemporaine. On pourrait aussi faire commencer la période contemporaine avec Schopenhauer. C’est vraiment l’idée de généalogie, l’idée de soupçon, la critique du nihilisme, la mort de Dieu, tous les thèmes de la philosophie contemporaine vont se retrouver développés déjà par Nietzsche. Et donc c’est de très loin le plus grand philosophe contemporain. Pour moi il y a trois très grands philosophes. Il y a Platon et Aristote pour les Anciens. Il y a Kant pour les modernes. Et il y a évidemment Nietzsche pour les contemporains. C’est de loin le plus important.

 

N.A. - Quel livre de Nietzsche recommanderiez-vous ?

L.F. - « Le Crépuscule des idoles » sans aucune hésitation. C’est à mon avis son meilleur livre. A la fois il est très drôle. On y retrouve toute l’ironie, tout l’humour de Nietzsche, tout le style de Nietzsche. Mais en même temps c’est un des livres les plus argumentés, un des plus clairs, un des plus charpentés sur le plan – j’allais presque dire – rationnel.

 

N.A. - Être nietzschéen qu’est-ce que cela veut dire ?

L.F. - Rien. Cela ne veut rien dire. Vous pouvez être nietzschéen de gauche, de droite, du centre ou d’ailleurs. Vous pouvez lui faire dire n’importe quoi. Il y a eu des nietzschéens de toutes tendances. Il y a eu des nietzschéens hitlériens, il y a eu des nietzschéens soixante-huitards, quasiment Cohn-Bendit. Ca veut rien dire du tout.

     

N.A. - Le nietzschéisme est-il de droite ou de gauche ?

L.F. - Cela ne veut rien dire du tout. On peut lui faire dire ce qu’on veut. Evidemment que Nietzsche est plutôt un homme de droite. C’est quand même, malgré tout, foncièrement un antidémocrate. Il déteste absolument l’anarchisme. Ses textes sont extrêmement hostiles à tout ce qui prolonge le nihilisme, c’est-à-dire toutes les religions de salut terrestre. Le concept de nihilisme est très important. Quand il parle de la mort de Dieu, il veut parler de la mort de l’idéal au fond, de l’idéal au sens où l’idéal est inventé pour nier le réel. Il parle de la structure du nihilisme. Et la structure du nihilisme se prolonge évidemment aussi bien dans le communisme, le socialisme, l’anarchisme, le progressisme, les droits de l’homme, l’idée démocratique, etc. Et donc d’une certaine manière oui c’est quand même plutôt un traditionaliste qu’un homme de gauche. Nietzschéisme de gauche c’est comme hitlérien cool et stalinien pluraliste, ça n’a pas de sens.

     

N.A. - Quels auteurs sont à vos yeux nietzschéens ?

L.F. - Non, il n’y en a pas. Il n’y a pas vraiment d’héritage de Nietzsche. Bien sûr il y a évidemment Foucault et Deleuze qui sont vraiment nietzschéens mais je ne les considère pas comme des grands auteurs.  Deleuze est un grand historien de la philosophie mais ce n’est pas un grand penseur, Foucault non plus. Parmi les romanciers, je pense qu’il y a une influence réelle de Nietzsche chez Thomas Mann, notamment dans le premier Thomas Mann, celui des « Considérations d’un apolitique ». Le seul très grand philosophe à mon avis au 20 ème siècle c’est quand même Heidegger et il n’est pas nietzschéen bien que son livre sur Nietzsche soit magnifique, c’est un très grand livre, mais ce n’est pas un nietzschéen. Personne n’est vraiment nietzschéen parce que Nietzsche est tellement original, tellement singulier et sa pensée, en vérité, est tellement cohérente. Ce n’est pas du tout un poète bien que ce soit un immense écrivain. Franchement sortir telle ou telle idée de Nietzsche, la sortir de son contexte, j’allais presque dire, systématique. Bien sûr je sais que ce n’est pas un penseur du système mais malgré tout, il a une pensée extraordinairement charpentée et cohérente.  Oui il y a des thèmes nietzschéens qu’on retrouvera même chez Heidegger par exemple. Abbau der Metaphysik ça vient directement de Nietzsche, la déconstruction ça vient directement de Nietzsche. La formulation est de Nietzsche lui-même. Mais on ne peut pas sortir un thème de son contexte en disant voilà ça c’est nietzschéen, non il faut qu’il y ait l’ensemble pour que cela ait du sens.  Paradoxalement Nietzsche est un penseur presque systématique.

 

N.A. - Pourriez-vous donner une définition du surhomme ?

L.F. - Non. C’est un des rares thèmes de Nietzsche auquel je ne m’attaquerai pas. Parce que je trouve le thème extraordinairement flou. Il y a chez Nietzsche lui-même plusieurs interprétations du surhomme. Je trouve que ce n’est pas son meilleur concept. De tous les concepts nietzschéens, c’est vraiment le seul qui ne m’intéresse pas.

 

N.A. - Votre citation favorite de Nietzsche ?

L.F. - Il y en a deux qui me paraissent les plus importantes. « Ce qui a besoin d’être démontré ne vaut pas grand-chose » dans « Le Crépuscule des idoles ». Et puis une autre extraite de « La Volonté de Puissance » : « Il n’y a pas de faits, il n’y a que des interprétations ». Je pense que ce sont ses deux paroles probablement les plus importantes.

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Entretiens
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 20:14

Artur BalderRéponses de l'écrivain et réalisateur américain d'origine espagnole Artur Balder au questionnaire de la Nietzsche académie. Né en 1974, Artur Balder est l'auteur de romans historiques sur le chef germain Arminius et le duc saxon Widukind dont il a fait un film (link).

 

Nietzsche Académie -  Quelle importance a Nietzsche pour vous ?

Artur Balder - Il est le philosophe le plus important de toute l’histoire humaine.

 

N.A. - Être nietzschéen qu'est-ce que cela veut dire ?

A.B. -Être proche de la compréhension de Nietzsche dans ses principales significations et conclusions existentielles comme autant de chemins ouverts vers de nouvelles perspectives comme le temps, la volonté et l’art.

 

N.A. - Quel livre de Nietzsche recommanderiez-vous ?

A.B. - “Ainsi parlait Zarathoustra”

 

N.A. - Le nietzschéisme est-il de droite ou de gauche ?

A.B. - Nietzsche est de la haute philosophie. La haute philosophie ne peut pas être enfermée dans un moule. Elle peut être interprétée dans autant de sens sociaux et politiques riches et complexes que peut l’être le comportement humain. Nietzsche sera « actuel » pendant les  cinq prochains millénaires tant ses pensées sont énormément en avance.

 

N.A. - Quels auteurs sont à vos yeux nietzschéens ?

A.B. - En tant que fait et par-delà la logique chronologique, Richard Wagner est l’un des auteurs le plus nietzschéen de tous les temps. Nietzsche fit l’expérience du surhomme avec Wagner. Des poètes grecs anciens comme Sappho, Simonide de Ceos ou Théocrite sont pour moi nietzschéens, ainsi que Friedrich Hölderlin… Puis après Nietzsche, suivant une logique chronologique, Jean-Paul Sartre, Martin Heidegger, Theodor W. Adorno…

 

N.A. - Pourriez-vous donner une définition du surhomme ?

A.B. - Le surhomme est la somme de toutes les forces humaines dans leurs possibilités maximales. C’est un phénomène psychologique, une compréhension de la propre volonté et une vision du développement du temps. Il n’y a pas de surhomme sans que ces deux éléments croissent jusqu’à un niveau différent de ce qui est communément compris comme volonté et temps. Le Surhomme est un artiste, peu importe ce qu’il ou elle fait et dans quelle activité, car la créativité, le jeu et le plaisir dans l’action est la motivation centrale de toutes choses dans le sens le plus sérieux et exigeant des ces mots.

 

N.A. - Votre citation favorite de Nietzsche ?

A.B. - « Formule de mon bonheur : un oui, un non, une ligne droite, un but…» [Nietzsche in « Le Crépuscule des idoles » - Maximes et pointes §44]

 

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Entretiens
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 21:38
Bacchus"Tu sembles avoir de noirs desseins, on dirait que tu veux anéantir les hommes ?" - dis-je un jour au dieu Dionysos. "Peut-être, répondit le dieu, mais de façon qu'il en sorte quelque chose pour eux" - Quoi donc ? demandai-je avec curiosité... - Qui donc ? devrais-tu demander." Ainsi parla Dionysos, puis il se tut à sa manière personnelle, si séductrice. Vous auriez dû le voir ! - C'était le printemps, et en tout bois montait la jeune sève."
 
Nietzsche in OPC XII 180 (Citation tirée des Fragments posthumes dans l'édition des Oeuvres Philosophiques Complètes de Nietzsche.)
Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Devenir
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 21:21

Pompei.jpg"Le mépris de la vie sexuelle, toute souillure de celle-ci par l’idée d’« impureté », est un véritable crime contre la vie, le vrai péché contre la vie, le vrai péché contre le Saint-Esprit de la Vie."


Nietzsche in Ecce homo - Pourquoi j'écris de si bons livres §5

 

(Illustration : détail d'une fresque d'un lupanar à Pompéi.)

 

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Kultur
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 17:01

Dans une interview accordée au New York Magazine, Jim Morrison a déclaré que pour comprendre vraiment Nietzsche, il fallait lire La Naissance de la Tragédie. (Source : Philosophie magazine février 2014).

 


JIM MORRISON impro piano EN FRANCAIS par jimboetfred

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Kultur
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 15:02

le-roi-veneur.jpg"Le Roi Veneur" link d'Olivier Meyer est un conte du Graal sur les traces de Dominique Venner, un écrit de combat nietzschéen pour le réveil des Européens.

 

 

"Venner, le seul authentique continuateur de Nietzsche après Drieu et Jünger" Olivier Meyer

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Kultur
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:35
Friedrich-Nietzsche-copie-1.jpg"Les temps de la témérité spirituelle sont revenus, comme les cerisiers en fleurs. Soyons téméraires d'aimer notre langue et notre Patrie, soyons téméraires d'aimer ce qui nous enchante et nous allège ! Soyons téméraires d'envols et d'intelligences retrouvées avec nos Maîtres d'armes et de mots. Soyons téméraires à devancer nos grandes Idées, qui nous suivent, comme le disait Nietzsche "sur des pattes de colombe".
 
Luc-Olivier d'Algange in "Lectures pour Frédéric II", éditions Alexipharmaque link
Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Kultur
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 09:22
sloterdijk.jpg"Tout cela est déjà en partie présent chez Nietzsche, lorsqu'il osait se décrire comme une force majeure en imaginant les influences à long terme de ses idées. L'embarras causé par ces propos tient au fait qu'il faudrait attendre des siècles ou des millénaires avant de pouvoir juger de telles prétentions. Qui a le souffle suffisamment long pour être en mesure d'imaginer une époque dans laquelle Nietzsche serait aussi loin dans l'Histoire que Platon l'était pour Nietzsche ? Il suffit qu'il soit bien clair que les prochaines longues périodes seront pour l'humanité celles des décisions politiques concernant l'espèce. Ce qui se décidera, c'est si l'humanité ou ses principales parties seront capables d'introduire des procédures efficaces d'auto-apprivoisement."

Peter Sloterdijk in "Règles pour le parc humain"
Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Devenir
commenter cet article

Présentation

  • : Nietzsche Académie
  • Nietzsche Académie
  • : Académie de philosophie nietzschéenne.
  • Contact

Recherche