Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 15:21

Visage à l'aigle TremoisTrémois, l’un des grands maîtres de l’art du dessin du XX° siècle, a réalisé de nombreux Grands Livres Illustrés dont Le chant de la nuit de Nietzsche (1976). Dans la préface de Nietzsche Hyperboréen ou l'école du surhomme, Olivier Meyer le cite parmi les artistes nietzschéens. Il suffit pour s'en convaincre de remarquer la récurrence de l'aigle de Zarathoustra dans son oeuvre ainsi que l'esthétique hyperboréenne des figures dessinées, sans oublier un univers érotique que le sage de Sils Maria n'aurait pas désavoué eu égard sa philosophie du corps et de l'esprit sains.

Partager cet article
Repost0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 09:58

Vacher-de-Lapouge"Ce qu'il faut chercher c'est (...) la production des surhommes"

(Lettre du 28 mai 1931 de l'anthroposociologue Georges Vacher de Lapouge à Ludwig Schemann fondateur de la Gobineau-Vereinigung. Source : La Couleur et le sang de Pierre-André Taguieff, Mille et une nuits, 1998.) 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 15:25

Nietzsche187a1"Je ne suis une loi que pour les miens, je ne suis pas une loi pour tout le monde. Mais celui qui est des miens doit avoir des os vigoureux et des jambes légères, –

– joyeux pour les guerres et les festins, ni sombre ni rêveur, prêt aux choses les plus difficiles, comme à sa fête, bien portant et sain.

Ce qu’il y a de meilleur appartient aux miens et à moi, et si on ne nous le donne pas, nous nous en emparons : – la meilleure nourriture, le ciel le plus clair, les pensées les plus fortes, les plus belles femmes ! » –"

 

Nietzsche in Ainsi parlait Zarathoustra - La Cène

 

 
Partager cet article
Repost0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 14:51

Tsahal"- Regarde ce "flic" ! murmura le Palestinien en appuyant fortement sur le mot d'argot... Regarde comme il est sûr de lui et dominateur! Sens-tu comme il nous méprise, même sans nous voir ?

- J'admire ce "flic" mais il me fait peur, constata le Jésuite.

- Et tu as raison parce qu'il ne s'agit pas là d'un agent de police ordinaire. A Paris un "flic" est au service du préfet de police, donc peu de chose. Il se montre en conséquence détendu, sceptique et débonnaire. Celui-ci est au service de Iaveh. Peut-être ne s'en rend-il pas compte aussi bien que moi. Peut-être est-ce un pauvre type ? Mais un pauvre type en Israël, c'est déjà un surhomme par rapport à nous ! Chaque israélien est au service d'un dieu qui, depuis six mille ans et sans doute plus, cherche à régner sur la terre et non dans le ciel. C'est pour ça que nous sommes perdus, Roland !

Les deux hommes se tenaient immobiles derrière la porte Mandelbaum, les yeux rivés au policier juif qui paraissait lui aussi les contempler mais ne les voyait pas, toute son attention concentrée sur quelque chose qui les dépassait. Ghaleb dit lentement:

- Regarde cet homme et demande-toi d'où il vient ?... Comme il a changé ! Voici trente ans il serait allé au "mur des lamentations", arrivant d'Europe, ou sortant d'une vieille famille talmudique de Jérusalem, crasseux, affamé, terrorisé, rampant. Enfant, je les ai vus au pied du "mur". Ils pleuraient. Les plus fanatiques se déchiraient le visage à coups d'ongles. Les voici transfigurés! (...)"

(Source: Le sang d'Israël de Saint-Loup, Presses de la Cité, 1970.)

Partager cet article
Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 08:30

Hana-NitscheLa top allemande Hana Nitsche a fait la Une du magazine FHM en avril. Une parente éloignée du philosophe? Sourires... En tous cas, une belle plante que le surhomme Nietzsche aurait sans doute volontiers fait sa cavalière (avec ou sans fouet?... lol). 

 

"Ce qu’il y a de meilleur appartient aux miens et à moi, et si on ne nous le donne pas, nous nous en emparons : – la meilleure nourriture, le ciel le plus clair, les pensées les plus fortes, les plus belles femmes ! » –"

 

Nietzsche in Ainsi parlait Zarathoustra - La Cène

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 14:37

berserker"L'initiation consistait en une série d'épreuves graduelles visant à une "montée en puissance" des forces du guerrier. Selon les peuples, ces épreuves étaient diverses : épreuves de courage, résistance aux souffrances physiques, retraite et camouflage en forêt ou en montagne, attaques surprises de voyageurs ou de villageois, surtout de nuit, combats singuliers, rapines en tous genres, "tel un loup avide et cruel", selon une formule hittite, etc. Ainsi que le précise Mircea Eliade:

"A travers ces épreuves, le postulant s'appropriait le mode d'être d'un fauve : il devenait un guerrier redoutable dans la mesure où il se comportait comme une bête de proie. Il se transformait en surhomme parce qu'il réussissait à s'assimiler la force magico-religieuse partagée par les carnassiers." (in Initiation, rites, sociétés secrètes.)" (Source: B.A.-BA Indo-Européens de Bernard Marillier, Pardès, 1999)  

Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 13:56

Saint-Loup"Ecrivain "engagé", il a joué sa vie dans les climats géographiques et politiques les plus hostiles du monde, dans le temps où d'autres construisaient leur légende aux terrasses des cafés littéraires. Il est souvent l'homme de ses livres. Toute son oeuvre est dominée par la nostalgie du surhomme. Il opère comme un biologiste cherchant à sauver une espèce en voie de disparition. Son oeuvre est donc essentiellement pessimiste... Le surhomme reste prisonnier de l'homme. (...) Et, cependant, cet impossible surhomme est remis inlassablement en chantier après chaque échec. Après l'homme de la LVF, celui des Nostalgiques! Saint-Loup traduit le mouvement même de la vie."

(Source: présentation de l'écrivain Saint-Loup par son éditeur Les Presses de la Cité sur la couverture du roman "Le sang d'Israël", 1970.) 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 13:09

gif-image-dormeur-9"Ils dorment encore ces hommes supérieurs, alors que je suis éveillé; ce ne sont pas mes vrais compagnons! Ce n'est pas eux que j'attends ici dans ces montagnes.

Je veux parvenir à mon oeuvre, à mon jour : mais ils ne comprennent pas ce que sont les signes de mon matin, mon pas ne les réveille pas.

Ils dorment encore dans ma caverne; leur rêve boit encore mes chants d'ivresse. Mais l'oreille qui m'écoute, l'oreille obéissante est absente de leurs membres."

 

Nietzsche in Ainsi parlait Zarathoustra - IVème partie - Le signe

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 14:32

d'Orcival"Saint-Loup est l'écrivain des guerres d'enfer, des mythologies. Le surhumain (l'homme vu à travers Nietzsche) l'a frappé, dans ce déchaînement du fer, du feu, du sang." (François d'Orcival dans Le Spectacle du monde, juillet 1968. Source: Saint-Loup Qui suis-je? de Francis Bergeron, Pardès, 2010.)

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 14:21

Esprit du Monde-copie-1"Nietzsche introduit en effet ce dieu aryen dans une Europe extenuée. Il veut s'en faire l'évangéliste. C'est un acte désespéré, il ne l'ignore pas. (...) Nietzsche veut lui aussi être l'initiateur d'une révolution; cette fois à l'échelle d'un vieux continent où les valeurs gagneront à être transmuées et la morale revisitée, revitalisée, sauvée de la rigidité de deux mille ans de préceptes et d'interdits. Au monothéisme prosélyte, le fils présumé de Dionysos substitue un principe libérateur. Contre le dogme, il encourage à hisser l'intelligence au-dessus de la mêlée formée par cette foule - les mouches de la place publique - qui ne veut pas entendre parler d'un homme appelé à se dépasser." (Source: Esprit du Monde, Oeuvres en perspectives de Bruno Favrit aux éditions Auda Isarn.)

Partager cet article
Repost0