Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 12:03
Thibaud Brière

Réponses au questionnaire de la Nietzsche académie de Thibaud Brière, né en 1977, fondateur du cabinet Philos (link) spécialisé sur la philosophie en entreprise, diplômé d'HEC, titulaire d'un DEA de philosophie, co-auteur du livre Le Pouvoir au-delà du Pouvoir : L'exigence de démocratie dans toute organisationpublié chez François Bourin éditeur.

 

Nietzsche Académie - Quelle importance a Nietzsche pour vous ?

Thibaud Brière - Capitale, évidemment, d'abord parce qu'il est le premier à avoir pensé la possibilité logique selon laquelle toute identité ne serait que fictive. Ensuite parce que son analyse de l'ambivalence de la Volonté de puissance m'aide à détecter, dans les organisations, les lieux où la volonté de domination (par des "rationalisations" et l'instauration de systèmes de contrôle) des uns cherche à étouffer les velléités de création des autres, même si je ne partage pas le "déterminisme" que l'on peut lui prêter en la matière. Je ne crois pas qu'il y ait d'un côté des "forts" (entendez, comme on dit aujourd'hui, des "leaders" natifs), et de l'autre, à distance infranchissable, des "faibles" (entendez des suiveurs nés, dont il ne serait que justice qu'on les traite en exécutants), thèse qui ne serait d'ailleurs pas plus nietzschéenne qu'aristotélicienne. Je crois au contraire aux vertus d'un travail éducatif qui n'ait pas à se réduire, pour être efficace, à une quelconque forme de "dressage".

 

N.A. - Etre nietzschéen qu'est-ce que cela veut dire ?

T.B. - Penser dans la direction de Nietzsche ? A mon sens, accepter l’épreuve du nihilisme comme un baptême de la pensée. Aller au fond du nihilisme pour le “dépasser” (le déborder? l’excéder ?).

 

N.A. - Quel livre de Nietzsche recommanderiez-vous ?

T.B. - Je recommanderais un livre sur Nietzsche (entre autres auteurs) : Le Cercle sur l'abîme, Eléments d'une théorie de la non-contradiction, de Pierre-Marie Hasse (2007), et en particulier les pages 61-67 ainsi que 136.

 

N.A. - Le nietzschéisme est-il de droite ou de gauche ?

T.B. -Anti-socialiste, anti-égalitariste, anti-égalitaire, anti-démocrate, la politique n'a pour lui aucune autre fonction que de favoriser l'avènement du Surhomme, fût-ce au prix de “l’extermination impitoyable de tous les dégénérés et parasites” (Ecce homo). On nous rappelle sans cesse que Nietzsche n’était pas antisémite. En effet : ce n’étaient pas pour lui les Juifs qu’il fallait exterminer ! Nous voilà donc dûment rassérénés ! On aura par conséquent ici le droit de parler (à droite comme à gauche) d’une “extermination” symbolique, hyperboliquement “impitoyable”, de “dégénérés et parasites” purement métaphoriques (et avec autant de bonne conscience qu’à traiter, au contraire, ce dreyfusard de la première heure que fut Péguy, contre Jaurès, de raciste).

N.A. - Quels auteurs sont à vos yeux nietzschéens ?

T.B. - Si l’on entend, par là, un tant soit peu (quoique partiellement) conforme à ce qu’on pourrait assez paradoxalement appeler une “orthodoxie” nietzschéenne, Clément Rosset, sans doute. Mais aucun auteur de ma connaissance n’a jamais assumé la radicalité d’aucun des trois grands thèmes spécifiques de l’originalité de la pensée de Nietzsche : la volonté de puissance, l’éternel retour et le Surhomme. Encore moins leur conjonction ! Nietzsche est un événement, dans l’Histoire de la pensée. Certainement pas le fondateur d’une école. Quant à son style, s’il peut être brillant, je n’y vois rien de “sui generis”. Si je crois donc possible de parler d’auteurs “nietzschéens”, ce n’est qu’au sens où je le suggère dans la réponse 2. Il me semble que Philippe Muray, par exemple, (moins le chroniqueur, naturellement, que l’essayiste) en approche, encore que je ne trouve guère chez lui d’autre tentative de dépassement (du nihilisme) qu’un formidable effort de lucidité.

 

N.A. - Pourriez-vous donner une définition du surhomme ?

T.B. - Un animal divinement inhumain qui puisse à lui seul donner sens au fatumdont il doit émaner.

N.A. - Votre citation favorite de Nietzsche ?

T.B. - "Les abîmes les plus étroits sont les plus difficiles à franchir." (Ainsi parlait Zarathoustra, III, "Le convalescent", 1)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Entretiens
commenter cet article

commentaires

Nietzsche académie 31/08/2013 15:18

Cher Thibaud Brière,
Votre grille d'analyse de la généalogie de la morale souffre d'un prisme démocratique très peu nietzschéen. Vous passez à côté de l'importance du style de Nietzsche, idiosyncrasie pourtant de sa
surhumanité. Enfin si Nietzsche n'a pas cherché à créer une école (il ne cherchait pas des disciples), il a cherché à créer un cénacle d'esprits libres, ambition à laquelle la Nietzsche académie
tente de répondre.

Présentation

  • : Nietzsche Académie
  • Nietzsche Académie
  • : Académie de philosophie nietzschéenne.
  • Contact

Recherche