Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 13:37

Pensées corsaires"Personne n'aime comme lui et c'est pourquoi personne ne s'acharne autant à mettre à nu les médiocrités, les vertiges et l'esprit de pesanteur qui nous rendent lâches et nous broient dans la boue de nos abîmes. Lorsqu'il nous offre la perspective d'un salut futur dans une théorie du "surhomme" qui prévoit en même temps un cheminement périlleux et sélectif et l'apparition de la lumière à l'heure du "Grand Midi", Nietzsche ne nous prive pas de la conception cyclique : "toute vérité est courbe", "l'éternel retour". Le Poète (ce n'est pas un hasard que, en grec, ce mot veut dire "créateur") réussit ce dont ne sont pas capables les philosophes et les grammairiens : saisir l'atemporalité et subordonner le devenir à l'essence. L'autre manière d'être traditionnel : la nostalgie de l'avenir !

C'est pour cela et pour l'incroyable justesse de ses observations qu'Ainsi parlait Zarathoustra est de loin mon livre préféré. Depuis trente-six printemps, je le relis tous les deux ou trois ans et, chaque fois, j'y découvre quelque chose de nouveau."

(Source : Gabriele Adinolfi in Pensées corsaires. Abécédaire de lutte et de victoire, éditions du Lore, 2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Kultur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nietzsche Académie
  • Nietzsche Académie
  • : Académie de philosophie nietzschéenne.
  • Contact

Recherche