Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 13:49

"Les religions de l'antiquité indo-européenne s'étaient, entre autres, caractérisées par une prescience de ce que l'époque moderne allait dévoiler, à savoir un lien ténu entre corps et esprit, matière et énergie, conscience et réalisation, lien destiné à être cultivé dans le cadre du dépassement de l'humain – trop humain – comme l'écrivait Nietzsche. (…) D'une certaine façon, la recherche du surhumain sera au cœur des systèmes totalitaires du 20ème siècle, en témoigne les œuvres d'art (cf. statuaire d'Arno Breker), de cinéma (les studios Cinecitta, en Italie, "inventeront" le style "péplum", au moment où Leni Riefenstahl, en Allemagne, filme les athlètes des jeux olympiques de Berlin de 1936 avec un hommage appuyé à la Grèce antique ), d'architecture (Albert Speer en Allemagne, Le Corbusier en France), même si les individus seront de plus en plus embrigadés et écrasés - dans tous les sens du terme - par la démesure étatique propre, en particulier, aux régimes soviétique et national-socialiste. Cette quête perdurera quelques temps même après la guerre (de 39-45), et l'on peut dire que la société de Thulé ou la loge du Vril de la République de Weimar, voire l'AhnenErbe de l'Allemagne nazie préfigurent d'une certaine façon les laboratoires du "surhomme" qui seront usités à des fins militaires en Union soviétique sous les auspices des services de renseignement et de l'armée (c'est notamment le cas d'une certaine "université" du KGB, proche de Leningrad, où furent expérimentées des techniques psycho-physiques "paranormales" destinées à former des futurs "supers agents"). La seconde guerre mondiale marquera, malgré quelques soubresauts (guerres de décolonisation avec le mythe du "para", "épopée gaullienne" fondée sur le non alignement et la souveraineté nationale, etc..), le glas de l'Europe en tant que civilisation et puissance, et, partant la désagrégation économique, spirituelle, sociétale, culturelle et anthropologique, progressive mais irréversible, des peuples du vieux continent, promis à disparition par les maîtres occultes (ou financiers) de l'univers. Aujourd'hui le masochisme misérabiliste, le mercantilisme, la mesquinerie existentielle, l'individualisme moutonnier joint à la bêtise geignarde, le crétinisme médiatique guidant la masse de ceux que Nietzsche dénommait les "derniers hommes", ont durablement fait leur chemin et "épuisé" spirituellement, comme sur un plan anthropologique, les peuples d'Europe ou ce qui en reste. Ceci étant, les représentations ineptes et abâtardies de la religion "cathodique", sur fond de morale "bien pensante", de sport spectacle et de vulgarité publicitaire racoleuse, ne pourront jamais nous faire oublier que, descendants des Dieux, nos ancêtres rêvèrent souvent de s'en approcher, dans une sorte de quête du Graal très particulière, mentionnée par des écrivains "maudits" comme Saint Loup ou Robert Dun…." (Source: www.lesfilsdodin.com/).

Partager cet article

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Kultur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nietzsche Académie
  • Nietzsche Académie
  • : Académie de philosophie nietzschéenne.
  • Contact

Recherche