Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 21:05

"Il faut que je dresse une barrière autour de ma doctrine pour empêcher les cochons d'y entrer." Citation de Nietzsche par l'écrivain Bruno Favrit dans sa recension de deux ouvrages d'Olivier Mathieu, le roman Voyage en Arromanches et le recueil de poésie Les derniers feux du bel été (à lire sur le blog de Robert Pioche : http://leblogderobertpioche.wordpress.com/2012/05/30/lecrivain-bruno-favrit-salue-voyage-en-arromanches-roman-de-ma-jeunesse-la-jeunesse-disait-abel-bonnard-est-un-rosier-qui-pousse-sur-les-tombes/)

Extrait : "Mathieu n’a jamais montré beaucoup de considération pour les lecteurs moutonniers. Au fond, il s’accorde avec cette sentence de Nietzsche : « Il faut que je dresse une barrière autour de ma doctrine pour empêcher les cochons d’y entrer. » D’où la diffusion restreinte de ses ouvrages que l’on déplore, en particulier en regard des tâcherons de la littérature dont les médiocres productions sont promues, amoncelées sur les têtes de gondole des temples de la culture. Il écrit en dehors des genres et ne souffre pas de devoir rendre des comptes à qui prétendrait lui dicter ce qu’il doit écrire ou comment l’écrire. Il a choisi de ne pas mettre son talent au service du système et de ses règles, de ne pas transiger. Une qualité rare dont il est difficile de lui faire le reproche."

Partager cet article

Repost 0
Published by Nietzsche académie - dans Kultur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nietzsche Académie
  • Nietzsche Académie
  • : Académie de philosophie nietzschéenne.
  • Contact

Recherche