Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 14:46

Olivier-dessin-012.jpg"L'exégèse superficielle a interprété son "surhomme" comme le fruit d'un haut développement biologique de l'être humain et il faut dire que certains passages du Zarathoustra donnent quelques fondements à cette interprétation. Mais dans L'Antéchrist, Nietzsche la dément de façon décidée : " Le problème que je pose n'est pas de savoir quelle espèce succédera, dans l'histoire des êtres, à celle des hommes ( - l'homme est une fin - ), mais de savoir quel type d'homme on doit dresser, on doit vouloir, un homme qui ait une valeur plus haute, qui soit plus digne de vivre, plus sûr de l'avenir. Nous avons déjà connu ce type supérieur, mais seulement en tant qu'exception, par hasard, jamais comme voulu." Ici donc le "surhomme" est bien identique aux "seigneurs de la terre", à cette "bête blonde" dont nous venons d'analyser la morale barbare. Nietzsche dit sans ambages que ce type a toujours existé isolément, et il s'agit de faire prendre conscience à la classe dirigeante de la nécessité de son dressage en série." (Source: "La destruction de la raison. Nietzsche" de Georges Lukàcs, éditions Delga, 2006).

Partager cet article
Repost0

commentaires