Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 19:00

Nietzsche187a1Nietzsche était un maître de l'aphorisme. La Nietzsche académie vous propose un concours d'aphorismes histoire de perpétuer l'esprit nietzschéen, par-delà le bien et le mal, inactuel, à l'intelligence surhumaine. L'aphorisme est à la philosophie ce que le surhomme est à l'humain, un éclair foudroyant dans un ciel d'obscurité. Faites parler la foudre !

 

 

(Poster les aphorismes dans la partie "Commentaires" de l'article sans oublier de mentionner votre courriel. Les plus brillants seront publiés sur la Nietzsche académie.)

 

Exemple d'aphorisme :

 

"Et redisons-le. – Opinions publiques – paresses privées."

 

Nietzsche in Humain, trop humain I §482 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
L’espoir est de préparer inlassablement et dans les moindres détails, votre bateau pour qu’il soit prêt aux coups de vents favorables.
Le désespoir est de se jeter dans la gueule des requins qui guettent autour du bateau !
***
L’espoir est croyance et non conviction. Le désespoir est conviction et non croyance.
***
Seul l’espoir peut combler le manque de certitude. Quant au désespoir, c’est une autre certitude.
***
Le mot remords n’a pas de pluriel, car un remords c’est déjà beaucoup !
***
Je fais de mon épouse toutes les femmes ; de toutes les femmes, mes sœurs ; de mes sœurs, l'image de ma mère ; de ma mère, sa volonté ; de sa volonté, des ordres ; de ses ordres, ma passion!
***
La confiance est une valeur précieuse, difficile à gagner, facile à perdre. Elle peut se gagner par le chemin de l’essentiel et des sacrifices mais peut facilement se perdre dans les ruelles des futilités et de l’égoïsme.
***
« Ô chère voisine ! Vos pierres pèsent sur mon ventre ! », se plaignit la rivière. La montagne répliqua : « l'eau que je vous achemine me dépouille de ces bouts de mon corps ! ».
****
On demanda au fleuve : d’où vient ta grandeur ? Des montagnes qui m’entourent, répondit-il.
****
### Tous les aphorismes sont extrait de mon livre : Aphorismes : Recueil de mes devises
http://www.lulu.com/shop/mohamed-ait-youssef/aphorismes-recueil-de-mes-devises/ebook/product-24486044.html
Répondre
A
En croisant le sublime, retiens ton souffle afin de ne pas le blesser. Et n'essaie pas de le raconter, tu risques de le tuer à coups de mots inutiles.

***

Illogique et stupide de créer une planète parfaite et de planter en plein dans son cœur l’humain, tel le ver au milieu d’une pomme! C’est la preuve et le soulagement que l’absolu parfait n’existe pas.

***
Voir les défauts d’autrui ne fait pas de toi l’être parfait. Et puis, pourquoi vouloir être parfait? Tu serais tellement inhumain!

***
Égalité entre les sexes: N’aie pas peur, homme, je veux être ton égal et non pas identique à toi!

***
Il existe deux sortes d’histoires d'amour: au final triste, ou sans final – et même ces dernières ne restent que des histoires, vu que la fin de toute chose est immuable.

***
J’imagine parfois plusieurs modèles de mort, comme lorsque j’essaie des robes, pour voir laquelle m’irait le mieux.

***

«Gagner ma vie?» Alors, n’ai-je pas gagné une vie à ma naissance?

***

À force de gagner sa vie, on l’use.

***

Ce n’est pas la foi qui m’a déçu, mais les contes de fées, car c’est en eux que je croyais!

***

Savoir formuler un silence parfait, c’est un art…

(Tous les aphorismes font parti du volume "Je plaide pour l'insomnie" qui sera publié bientôt.)
Répondre
G
Il est effarant de constater à quel point ce qui n’existe pas nous soutient.

***
La philosophie permet de mettre des mots sur des chimères. C’est pratique quand elles s’envolent.

***
Sa vie durant, le philosophe fabrique des clés.
A la fin, il possède le double de son aliénation.

***

Le philosophe aime les grandes explications. Le poète préfère les petits miracles.

***
La Vérité est si belle à voir qu’on la préfère habillée.

***

Pour un bourreau de travail, quoi de plus amusant que torturer un stoïcien ?

***
Répondre
L
"Ne prenez pas vos besoins pour des capacités"
Répondre
Z
Aphorismes
Jours blancs, neutres et noirs
Répondre